Chronique

Chronique du manga réunionnais Redskin

Le premier tome du manga réunionnais Redskin du dessinateur Staark est disponible depuis quelques jours dans toutes les librairies de France. À cette occasion, je vous propose ma chronique de cette œuvre qui s’inspire des plus grands manga de type Shonen.

Redskin, nous raconte l’histoire de Agatho un jeune Redskin de profession vétérinaire et cryptozoologue aux caractères bien trempés (il vous rappellera Naruto avec ses lunettes) descendant des Indiens trismégistes. Son objectif est de créer un Nouveau Monde réservé aux animaux qu’il recrutera au fil de son périple, en plus de vouloir être le plus grand Redskin pour préserver ce monde. Tout au long de son aventure dans le continent d’asaléa, il rencontrera d’autres Redskins qui auront des classes (leurs niveaux) et professions différentes tels que chasseur, pêcheur et dresseur.

Ce qui fait la qualité de ce manga de genre Shonen, c’est le rythme de son histoire qui démarre très rapidement et va directement à l’essentiel : l’auteur prend quand même le temps de poser l’intrigue de son histoire, mais ne nous impose pas des dialogues où il explique chaque détail de son scénario ce qui est un bon point pour un premier tome. Comme tout bon Shonen qui se respecte, il y aura des combats et pour le moment je ne l’ai pas trouvé intéressant malgré que je trouve la confrontation avec le personnage Mozart (son design me rappelle celle des personnages du manga Jojo bizarre aventure) bien écrit : le personnage est stylé et vous rappellera peut-être Killer Bee dans Naruto Shippuden. C’est un protagoniste que j’espère que l’auteur développera plus dans les prochains tomes.

Au niveau, de l’édition de Redskin il y a quelque petit défaut et un bon point que j’ai relevé : il y a des bulles de dialogue du manga qui sont parfois très grand or que les textes sont petit. Il y a quelques bulles qui sont parfois difficiles à lire, car ils sont très proches de la reliure ce qui fait que certains mots sont illisibles. Pour le bon point, on peut remercier l’éditeur d’avoir proposé en bonus à la fin du manga quelques artworks du mangaka Staark. D’ailleurs, pour le prochain tome l’éditeur propose aux gens qui ont acheté le manga d’envoyer leurs questions, car l’auteur y répondra dans les bonus consacrés au tome suivant.

En conclusion, Redskin est un manga à découvrir si vous êtes un passionné de Shonen comme Dragon Ball Z, Naruto et One Peace. L’auteur nous propose une histoire qui pose les objectifs du héros très clairement et nous propose une thématique très intéressante qui est la préservation des animaux. J’espère que cette thématique sera développée profondément dans les prochains numéros en même temps que les combats qui seront certainement légion dans l’histoire de Redskin.

Le premier tome de Redskin est disponible à la vente au prix de 8 euros à la librairie « Des bulles dans l’Océan » et sur Amazon.

>> À lire : Interview | Boobz : “Il y a une pression qui a été exercée à l’époque par Coqlakour.”

 

La couverture du manga Redskin

Couverture du manga réunionnais Redskin


Dédicace de l’auteur sur mon exemplaire du manga Redskin

 

Publicités

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s