Interview

[Archive] Interview / Oxid : « J’aime le hip-hop et je connais ses débuts, je viens d’une génération où le son groove ! »

Cette interview a été réalisée lors de la sortie en 2012 de l’album « Résolution »   du rappeur réunionnais Oxid  : je la reposte aujourd’hui pour les personnes qui ne l’avaient pas lue auparavant lors de sa publication sur le blog.

 

Manipulé par le langage de colon, armé de vérité, j’ai le savoir pour briser l’inégalité.

L’esprit contaminé par un monde réduit en esclave, une pensée pour guérir les braves.

— Oxid

A l’occasion de la sortie de son troisième disque intitulé Résolution, le rappeur et beatmaker Oxid, de son vrai nom Laurent Fernandez, originaire de l’île de la Réunion m’a accordé une interview où il me donne des informations, entre autres, sur son parcours, sa vision du mouvement hip-hop, la tragédie qu’il lui est arrivé, ses influences musicales et bien sûr sur son dernier disque qu’il définit comme étant la biographie de son identité musicale.

1.J’aimerais que vous vous présentez aux lectrices et lecteurs de mon blog Rapologique.

Mon nom d’artiste est Oxid, je suis auteur, interprète, compositeur de musique hip-hop et créateur du Label Eternel Music.

Portrait du rappeur réunionnais Oxid

Portrait du rappeur réunionnais Oxid

2.Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire du rap et à quel âge avez commencé ?

À l’âge de 16 ans à Paris j’écoutais Radio Nova1 : une bande FM qui diffusait une émission avec comme animateur, le rappeur Lionel D2 et Dj Dee Nasty3. Ensuite, à l’époque, le discours d’Afrika Bambaataa4 et de son organisation, la Zulu Nation, m’a parlé.

3.Quel est votre parcours dans le milieu du hip-hop ?

À l’époque, mon nom de scène était Timango, je me suis mis très tôt à écrire et à être indépendant. Car, je savais ce que je voulais pour mon hip-hop. Ensuite, j’ai enchainé avec beaucoup de prestation de concerts organisés par les associations de quartier.

4.Quel a été le clip qui vous a révélé au public réunionnais ?

Je pense que c’est mon tout premier clip, La déchirure, qui est extrait de mon premier album, Libre de dire.

Je me libère et m’éloigne de la pénombre,

je sors de l’ombre, le silence à du mépris.

Quand vient la nuit, les chats sont gris,

la souffrance se lit sur mon visage

abandonné depuis mon plus jeune âge.

Ma vie est sombre, je ne vois plu mon ombre :

victime de l’extrême des armes, cour sur le macadam,

les larmes ont noyé mon âme.

Eclaire ma victoire

5.Quels ont été les retours du public par rapport aux albums que vous avez sortis précédemment ?

En 2009, avec Contrat moral j’ai été élu meilleur artiste hip-hop et album de l’océan Indien.

Couverture de l'album Contrat Moral du rappeur Oxid

Couverture de l’album Contrat Moral du rappeur Oxid

6.Votre troisième disque s’intitule Résolution et il est disponible actuellement dans les bacs. Quel est le concept de celui-ci ?

Pour moi, cet album est en quelque sorte une biographie de mon identité musicale ! Mon style d’écriture a pris de la maturité. Pendant la réalisation de mon album Résolution, j’ai vécu une tragédie : la séparation avec ma famille et ne plus pouvoir voir ma fille comme auparavant, c’était un passage difficile. Mais la réalisation de ce disque m’a donné la force de croire à des jours meilleurs.

Pochette de lalbum Oxid

Couverture de l’album Résolution d’Oxid

Mes rêves son en feu,

je me relève pour faire l’état des lieux d’hypocrites

gagnes ma confiance avec son grand sourire.

Délivrance

7.Vous avez réalisé les instrumentaux et le mixage de Résolution. Quels sont les logiciels que vous avez utilisés pour sa conception ?

Je travaille sur Mac, c’est simple à utiliser, j’utilise le logiciel Logic Studio pour mes enregistrements et pour le mastering je l’envoie à Paris via internet.

8.Sur votre album, on peut retrouver divers featurings. Quelles sont les personnes qui ont collaboré sur votre projet ?
Sur ce projet, j’ai collaboré avec le groupe de rap du Port Xplicit Ko (Oth et Fedai), le chanteur de Rnb Trek Killian du groupe Forplay, Ty Sya une chanteuse de gospel, Loïc un chanteur de raga et pour conclure, M2 et Lk la rébellion.

Ils sont vendu leurs âmes à l’ange déchu écrasé par les rouages du système.

L’argent est la source de nos problèmes.

Un vice pollue comme l’air que je respire.

Je prie pour que l’avenir est le sourire.

Je suis qu’un homme de l’ombre qui sombre dans la stratégie des ombres,

je m’en lumière m’a tragèdie.

Exister pour résister

9.Quelles sont les thématiques que vous abordez dans ce projet ?
J’écris sur mon vécu avec un style d’écriture personnelle où les mots deviennent des images. Le côté spirituel qui est dans mes lyrics n’est pas voulu, la sincérité c’est ma raison de vivre.

10.Le premier single de l’album Résolution est «On ira jusqu’au bout». Pourquoi avoir choisi ce morceau ?
Je pense que c’est un bon début de commencer l’album avec le morceau « On ira jusqu’au bout ». Le message que je veux diffuser avec cette chanson est : face aux épreuves, il faut avancer. Le morceau est positif et le son groove !

L’argent passe avant le talent ça fait gagner du temps.

J’ai rêvé de percer, mais d’y arriver autrement.

Toujours dans mon élan dans la bonne tonalité,

en défendant mes idées tout en restant indépendant.

Ça m’encourage de me révolter, cherche la vérité.

La musique, mon avenir avec ses pleures et ses rires

et liberté d’expression pour dénoncer l’oppression.

Indépendant

11.Le deuxième clips que tu as diffusé sur le Net est celui du morceau délivrance réalisé par Black Red Mov. Qu’est-ce qui vous a attiré dans leur façon de travailler ? Et quel est le concept de ce morceau ?
C’est la chanson qui me tient le plus à cœur, c’est le plus solennel ! L’écriture est originale, j’aime ce concept au final : je ne ressemble à personne, je me retrouve dans ce que je suis au plus profond de moi ! La rencontre avec Black Red Mov reste artistique, ils sont à l’écoute de l’artiste et valorisent l’idée qu’on a au départ. Surtout ma plus grande fierté c’est que ce sont des artistes réunionnais : il y a un savoir-faire ici, il faut que le public se rende compte de ça ! Il filme avec le canon 5D, à l’heure actuelle je trouve que ça donne un bon rendu pour des vidéos hip-hop

12.Le morceau « Fissure d’un jour » en collaboration avec le rappeur M2 est pour moi le meilleur morceau de l’album. Comment s’est faite la collaboration entre vous ?

C’est cool que ce morceau te plaise ! Je connais Arom et j’aime son style d’écriture, il est rempli de talent ! J’étais content qu’il soit venu sur le projet avec son acolyte Myko : ils ont écouté l’instrumental et ensuite, très rapidement, ils se sont mis à écrire sur le thème.

Seigneur soulage ma douleur,

ce monde n’a plu de valeur l’argent manipule les gens.

J’ai perdu l’amour, j’ai reçu la haine en retour.

Elle est partie avec sa folie,

je suis à l’agonie, elle a tué ma confiance

aveuglé mon regard sur son départ.

les flammes de la trahison brulent la raison de mon instinct

piétine les fleurs du mal destiné à ma liaison fatale.

J’ai le coeur qui a mal,

la tête levée au ciel ce jour est cruel,

je suis resté fidèle.

Entends ma prière

13.Votre album est aux antipodes de ce qui se fait dans le rap à l’île de la Réunion au niveau des thèmes et de l’atmosphère qui se dégage de vos instrumentaux. Pensez-vous que le public réunionnais saura apprécier votre album à sa juste valeur ?

En vérité, je ne cherche pas à plaire, mais plutôt à être sincère. J’aime le hip- hop et je connais ses débuts, je viens d’une génération où le son groove ! Je fais de la musique qui me représente et j’évolue dans mon style. Il y a deux camps dans le hip-hop : le Dirty Sound et les sons acoustiques. Je me classe plutôt dans les sons acoustiques, les sonorités de Philadelphie. C’est de là- bas que vient mon style en tant que compositeur, ça me parle beaucoup plus.

14.Il n’y a pas beaucoup de rappeuses à l’île de La Réunion. Cette année une jeune rappeuse qui s’appelle Nancy Logan a été connue grâce à sa chanson Swag. Quel est votre avis sur la chanson et pensez-vous un jour collaborer avec elle ?

Si tu as écouté mon précédent album, Entre l’instinct et la raison », j’ai collaboré avec une rappeuse qui s’appelle Amazone : elle vient de la Réunion. Ça fait un moment qu’elle est dans l’ombre, on aura l’occasion de l’écouter prochainement. Au niveau de la chanson Swag, franchement ce n’est pas mon style ! Je suis plutôt Kenny Arkana, Gavelyn et Vida Killz, c’est le rap féminin par excellence, je t’invite à les découvrir ! Je remarque que les pays francophones et l’Europe ont un retard en matière de hip-hop.

A lire : Nancy Logan dévoile son clip Swag réalisé par DkPit K Dick

Je pense au créateur,

je le parle avec mon coeur.

Son heure viendra à travers mes pleurs,

ma prière sera son langage comme celui du sage.

Aux yeux de Dieu, ma jeunesse représente la sagesse dans ma faiblesse

se cache la force de ma détresse, se trouve l’amour de l’éternel.

Eclaire ma victoire

15.Le rap à La Réunion semble avoir du mal à trouver un public qui achète des disques. Quels sont les arguments que vous proposez aux gens pour qu’ils aillent acheter votre album ?

Je cherche à faire de la musique du mieux que je peux, je ne suis pas vendeur de disques. À l’heure d’internet, le CD s’en va c’est une réalité ! Il y a le téléchargement légal sur des plateformes telles que : iTunes et Amazon. Les albums sont disponibles les temps changent, il faut s’adapter ! Mais les CD’s chez les disquaires est pour moi de la promotion, il faut une forte communication dans les radios…

16.L’interview est terminée, Rapologique vous remercie de l’avoir accordé cette entrevue.
Je suis heureux d’avoir une passion pour la musique HIP-HOP ! Cela m’a permis d’être vrai avec moi-même et de pouvoir donner du sens à ma vie.

Propos recueillis par Tony de Rapologique

Notes :

  1. Radio Nova est une radio musicale cofondée par Jean-François Bizot (homme de presse, de littérature, de radio et de cinéma français) le 1er janvier 1983. La radio est née d’une fusion de deux stations FM, Radio Ivre et Radio Verte.
  2. Lionel D de son vrai nom Lionel Eguienta est un animateur radio français né en 1959, il est l’auteur d’un seul disque de rap et de trois maxis. Connu pour avoir été pionnier du mouvement hip-hop et rap en France à travers notamment de l’émission Deenastyle qu’il anime avec Dee Nasty dans les années 80 sur Radio Nova. Vous pouvez découvrir sur YouTube le clip de son morceau Y’a pas de Problème.
  3. Dj Dee Nasty de son vrai nom Daniel Bigeault, né en 1960, est un disque-jockey du mouvement hip-hop en France. Il a sorti son premier album Paname City Rappin’ sur le label Funkzilla Records en 1984. Au fil des années, il est reconnu par la presse spécialisée comme l’un des pionniers du mouvement hip-hop dans le pays.
  4. Afrika Bambataa de son vrai nom Lance Taylor, né en 1960, est un DJ américain, rappeur, et l’un des créateurs du mouvement hip-hop. Il a fondé la Zulu Nation qui est une organisation internationale pour la prise de conscience du hip-hop.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s