Interview

Interview | Boobz : “Il y a une pression qui a été exercée à l’époque par Coqlakour.”

Nous pouvons vous dire que Boobz est l’un des rappeurs réunionnais les plus productifs à l’île de la Réunion. Après avoir sorti l’album Born 2 Fuck en 2012 et Kamasoundtrack en 2013. Il revient en 2016 avec Reborn 2 Rock, un projet aux sonorités Punk Rock réalisé avec Ze Fisterz un groupe qu’il a monté spécialement pour cet album. C’est pour cela que nous vous proposons une interview de ce rappeur qui ne se laisse pas abattre malgré le manque de succès de ses disques.

Dans cette interview, Boobz revient, entre autres, sur l’élaboration de son album Reborn 2 Rock, sur certaines punchlines de ses chansons, et sur les problèmes qu’il a rencontrés après la diffusion de la deuxième interview qu’il nous avait donnée. En plus de  dévoiler son point de vue sur des sujets politiques, il dévoile en exclusivité pourquoi l’émission Rvolution — émission de critique de clips — s’est arrêtée après son interview dans celui-ci. Pour conclure, il nous a fait honneur en nous accordant cet entretien où il a répondu aux questions sans langue de bois.

Retranscription à l’écrit de l’interview vidéo du rappeur Boobz

1.Avant d’aborder votre nouvel album, quels ont été les retours par rapport à la dernière interview que vous nous avez donnée ?

Pas grand-chose, au niveau de mon deuxième album Kamasoundtrack1, je n’ai pas eu forcément de retour. Parce qu’il n’a pas eu de grand succès, malgré les approches qu’on a faites avec les médias. Donc, le deuxième projet est un peu passé à la trappe. C’était un petit peu un album fantôme, pour l’instant, mais je pense que les gens auront l’occasion de le réécouter.

2.Il y avait des rumeurs qui circulaient sur l’émission Rvolution2, comme quoi il s’est arrêté à cause des propos que vous avez tenus à l’époque dans celui-ci. Quel est votre point de vue sur ces rumeurs ?

Encore une fois, les gens ont voulu étouffer l’affaire, mais de toute façon autant le dire, Il y a une pression qui a été exercée à l’époque par Coqlakour : il avait envoyé des personnes après la diffusion de mon interview 3. Parce qu’encore une fois, je disais ce que je pensais. Donc, ce sont des faits véridiques et à la Réunion, parfois, ça marche un petit comme ça : on envoie les gros bras, et on essaye de faire taire ceux qui veulent exprimer des points de vues. Parfois ils sont négatifs, mais il faut apprendre à accepter la critique. Pour être précis, c’est juste parce que Rvolution critiqué des clips et des contenus de texte. Et Coqlakour n’a pas apprécié qu’on donne notre point de vue sur les clips des artistes qu’il diffuse.

« Je lui avais dit que mon message, c’était de dire que le monde va mal, et qu’il y a une force qui est en train d’écraser la vie sur Terre. »

3.Passons maintenant à votre troisième album qui s’intitule Reborn 2 Rock. L’illustration utilisée tranche radicalement avec ceux de vos anciens disques. Pouvez-vous nous expliquer sa signification ?

Par rapport à mes anciens albums, j’ai intégré quelques modes de pensées. C’est-à-dire quelque prise de conscience en regardant des choses sur internet, et en se renseignant un petit peu sur ce qui se passe dans le monde. Au final, j’ai demandé à mon pote qui est professeur de dessin de concevoir cette jaquette par rapport à l’idée que je lui avais donnée. Je lui avais dit que mon message c’était de dire que le monde va mal, et qu’il y a une force qui est en train d’écraser la vie sur Terre. Ça peut paraitre un discours un peu perché mais quand on regarde autour de nous on peut apercevoir que les choses ne se passent pas idéalement pour tout le monde.

Crédit cover : Boobz

4.Cet album a été réalisé en collaboration avec le groupe de Punk Rock que vous avez formé pour l’occasion. Pourquoi avoir choisi ce style musical peu prisé à la Réunion pour votre retour ?

Tout simplement, c’est par ce style que j’ai découvert la musique. Tout ce qui était Rock, Hard Rock et Metal dans la période des années 90, c’est ce que j’écoutais. À l’époque, on sentait de la sensibilité dans leurs musiques. Quand j’écoutais des morceaux des groupes tels que Scorpion, Nirvana, The Doors et que j’étudiais les textes de ces chanteurs, je trouvais qu’il avait une forme de poésie et une façon d’aborder la musique avec beaucoup d’émotions. Et nous dans le rap actuel, on perd ces émotions dans la musique. Les mecs composent mais ce sont des boucles c’est bien aussi, parce qu’il en faut. Mais c’est électronique, cela n’est pas artisanal, et on utilise plus nos membres. Mon rêve à l’époque c’était de faire du rock, et je l’avais oublié pendant un moment. Je me suis plus intéressé au rap, j’ai kiffé écrire des textes, mais c’est comme si ma destiné m’a ramené vers ce style de musique. Et puis, j’ai eu la chance de croiser la route de Dahel et de SaNy Boy. C’est grâce à ces gars que j’ai rencontré il y a 3 ans, que j’ai commencé à monter ce groupe. Du coup, Dahel qui est le compositeur de l’album, il comprenait où je voulais en venir. Et le concept de Reborn 2 Rock, ça a été d’enregistrer un morceau en une soirée, c’est-à-dire que chaque chanson du disque a été enregistrée en une seule fois. Puis, ils ont été retravaillés, mixés et masterisés. Mais tout est parti sur une seule composition. Et bizarrement il y a eu plein de styles différents, et ça a été super facile. Car les musiciens ont compris exactement comment je rappais et ce que je voulais. Et c’est parti très vite, donc je suis content d’avoir monté ce projet.

« Après je me suis dit, est-ce que c’est sur la seule chose que je suis conditionné ? Et je me suis dit que c’est certain qu’on est conditionné, car c’est en prenant conscience qu’on est manipulé, qu’on essaie de se déconditionner. »

5.La chanson Kon.ditionné aborde la thématique du conditionnement avec une écriture intéressante. Comment vous est venue l’envie d’écrire sur ce sujet ?

Il suffit juste de se regarder, et on voit qu’on est conditionné. Un exemple simple : pendant un moment je n’avais plus de téléphone, et je sentais que j’étais manipulé pour en avoir un autre. Après je me suis dit, est-ce que c’est sur la seule chose que je suis conditionné ? Et je me suis dit que c’est certain qu’on est conditionné, car c’est en prenant conscience qu’on est manipulé qu’on essaie de se déconditionner. Donc, le concept du morceau est venu très rapidement. La chanson est une production de Shariff Beatmaker qui a été rejoué par Dahel.

6.Dans la chanson Ton Ker et Tes Démons, il y a une phrase que vous dites qui est intéressante à aborder : « J’aimerais dire au monde que les drogues me font du bien. » En tant qu’artiste, pouvez-vous nous expliquer comment les drogues vous aident dans la création de vos œuvres ?

J’aimerais dire au monde que les drogues me font du bien, mais à leurs yeux je ne serai qu’un vaurien. Il faut prendre toute la phrase, tu vois ! Je veux dire qu’à un moment on est tous sous l’emprise de drogue, peu importe laquelle. Il y en a, c’est le travail, ils n’ont plus de vie de famille, ils préfèrent travailler. Les drogues quand j’en parle, c’est encore une fois un exemple de conditionnement. Et puis, je parle aussi de jugement, c’est-à-dire qu’à la Réunion, on sait très bien qu’il y a des trafics de cocaïne4, qu’il y a des drogues dures et aussi de l’alcool que l’état nous vend sans soucis. Au final, la seule personne qui est jugée, c’est le mec qui fume un pétard. Donc, c’est pour cela que je dis cette phrase : mais à leurs yeux, je ne serai qu’un vaurien. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que je suis tout sauf ça. Et d’ailleurs, nous sommes tout sauf cela ! Puis, c’est aussi une façon de dire : arrêter de stigmatiser les gens tu vois, c’est plus dans ce sens. Car dire que les drogues me font du bien, n’importe qui va te dire cela. Pour préciser mes propos, je ne parle pas que de substance illicite. Parce que s’il nous manque quelque chose qu’on aime, cela peut faire qu’on n’est pas bien.

« On a des rêves, des buts dans la vie, toi aussi tu en as un, tout le monde en a. Mais le problème, c’est que parfois, on n’atteindra pas ce but ou on mettra du temps, parce qu’on a tout simplement écouté sa raison, et pas son cœur. »

7.Dans le même morceau vous dites que vous préférez écouter votre âme le cœur au lieu de votre raison. Pouvez-vous nous expliquer, quelle est la différence entre un raisonnement réalisé avec votre âme, au lieu de votre raison ?

Ce que je voulais dire :  c’est quand je parle d’âme, je parle aussi de cœur. C’est-à-dire que parfois on a tendance à se retenir de faire des choses qu’on aime. On a des rêves, des buts dans la vie, toi aussi tu en as un, tout le monde en a. Mais le problème, c’est que parfois, on n’atteindra pas ce but ou on mettra du temps, parce qu’on a tout simplement écouté sa raison, et pas son cœur. Parce qu’au final, la vie, qu’est-ce que c’est ? C’est une succession d’aventures, et l’aventure ça veut dire que tu ne sais pas ce qui va se passer. Et parfois dans l’aventure, il peut se passer des superbes choses. Donc, je préfère raisonner avec mon âme. Car, quand je vois qu’il y a des choses qui sont à ma portée, et que je peux le faire, je n’écouterais pas ma raison, je la laisserai dans le fond d’un tiroir.

8.Dans le remix de la chanson I Fo Viv vous dites : « Le système politique est devenu une religion, Hollande 4 est un saint et Netanyahu un démon. » Pouvez-vous nous expliquer le sens de cette phrase ?

Par rapport au système, je dis qu’il est devenu une religion. C’est-à-dire que dans la religion, on a tendance à suivre un guide : l’écouter, prendre en compte ses paroles, les appliquer et ensuite en faire une philosophie de vie. Avant, ce qui sauvait les gens, c’était la foi dans la religion. Actuellement, tu te rends compte que tout le monde met son avenir dans la main des politiciens. C’est-à-dire que les politiciens sont devenus des dieux, on croit que c’est eux qui vont sauver le monde, et c’est un gros danger. D’ailleurs, j’aurais pu dire que la monnaie et la méchanceté est devenue une religion. Parce qu’au final tout cela se rejoint.

Pour Hollande est un saint et Netanyahu un démon. C’est clairement par rapport au conflit israélo-palestinien. On s’est très bien qu’il y a des abus qui se font, et que c’est passé sous silence. Ceux qui ont les médias et le pouvoir financier, ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Après, je résume grossièrement ces sujets, mais il y a vraiment beaucoup de chose à dire, il y  a un peuple qui s’est fait dépouillé ses terres, il y a des embargos et ils n’ont pas à manger, c’est grave. Et tout cela c’est accepter, après on parle de l’ONU… mais tout ça c’est que de la merde, parce qu’au final, ils font que dalle. Pour terminer sur ce sujet, quand je dis que Netanyahu est un démon, ça ramène tout ce qui va avec : destruction et humiliation. En tant qu’artiste, peut-être qu’on n’a pas son mot à dire, mais de toute façon je m’en fous ! C’est juste mon avis, prenez-le en compte ou pas.

« J’espère faire 5 concerts avant la fin de l’année. En sachant qu’il y a déjà deux concerts qui sont prévu. Dont un qui sera au Chaudron au studio Tic, le 16 juillet… »

9.Avant de terminer cette interview, nous aimerions savoir quels sont vos futurs projets ?

Pour le moment, on est surtout en train de travailler avec le groupe pour les concerts live.  J’espère faire 5 concerts avant la fin de l’année. En sachant qu’il y a déjà deux concerts qui sont prévu. Dont un qui sera au Chaudron au studio Tic le 16 juillet 7 et on aura bientôt la date. Ce qu’on vise, c’est la performance live et présenter cet album au public réunionnais. Et puis, au niveau de la musique, on écrit toujours, si les gens se tiennent informés l’information viendra à eux.

Propos recueillis par Tony de Rapologique


>> À lire : Ma chronique de l’album Reborn 2 Rock du groupe Boobz and the Fisterz


Notes :

  1. Vous pouvez vous procurez cette album en téléchargement légal sur le site d’écoute de musique à la demande Deezer.
  2. Le rappeur Boobz a été invité dans l’émission Rvolution pour revenir sur la polémique qui a eu lieu, par rapport à l’interview qu’il a donnée au site Rapologique.
  3.  Vous pouvez consultez des informations sur cette affaire sur le site lexpress.mu.
  4. Vous pouvez visionner l’interview de Boobz pour son album Kamasoundtrack. En vous rendant sur la page YouTube de Rapologique.
  5. François Hollande, né le 12 août 1954 à Rouen, en Seine-Inférieure, est un homme d’État français. Il est président de la République française depuis 2012.
  6. Benyamin Netanyahou, né le 21 octobre 1949 à Tel Aviv, est un homme politique israélien.
  7. Le concert se déroulera au Chaudron au studio Tic qui se situe 15 rue de l’école à la Réunion.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s