Chronique

Boobz and the Fisterz : Reborn 2 Rock

Après deux albums (Born To Fuck et Kamasoundtrack) plus ouverts sur les styles musicaux, le rappeur Boobz revient accompagné de ses nouveaux acolytes The Fisterz, un groupe de rock qu’il a formé pour la réalisation de son troisième album, appelé Reborn 2 Rock. La galette est constituée de neuf titres qui voguent plus vers la fusion du rap et du rock. Un des titres est en featuring avec Dahel qui s’est attelé à la réalisation de l’enregistrement, du mix et de l’arrangement des chansons. Dans l’introduction de ce morceau, Fuck Ze World, Boobz scande :

♪ Le temps de l’esclavage est fini ♪

♪ Maître du temps ♪

♪ Maître de notre propre destiné ♪

♪ Je bouffe ce putain de monde ♪

♪ Je digère et je chie ♪

Ces paroles vous donnent une idée de ce qui vous attend tout au long de cette œuvre. Il s’est affiné dans sa façon d’aborder les thématiques et ça se ressent dans son écriture. L’autre featuring a été fait avec Dkpit J, qui pose un couplet laissant à désirer sur le morceau Express Yourself. Il n’apporte pas de profondeur dans ses propos comme il a pu le faire auparavant sur Ghostfuckerz et Starshit Street Système. Cependant, il reste toujours aussi subversif :

 Mon ancêtre la bataille contre la dictature

Ti vé fé ferme mon guèl… attache ceintire  ♪

Kon.Ditionné est la chanson la plus intéressante, Il aborde le thème du conditionnement avec une justesse qui ne laissera pas de marbre les réticents à ses textes. Il fustige l’influence que subissent les gens par leur entourage, la télévision et les médias entre autres. D’ailleurs, voici un extrait des lyrics qui résume bien le morceau :

♪ Je fais tout comme les autres ♪

♪ Je fais tout comme les potes ♪

♪ Je suis apolitique, mais il faut que je vote ♪

♪ Kon.Ditionné ♪

Toutefois, je n’oublie pas Punk 4 life qui est une diatribe du rappeur qui n’a pas sa langue dans sa poche. Il pose un texte sans compromis prônant une idéologie Anarcho-punk :

♪ Je ferais pas ce qu’il attende de moi ♪

♪ D’accepter d’être le valet du roi ♪

♪ Insoumis. C’est punk for life ♪

Guitare saturé, texte d’anarchiste et trash talking sont le cocktail explosif qui vous attend tout au long de cette chanson.

Pour conclure, Reborn 2 Rock est un album qui se découvre avec plaisir, à part le titre Je me sens si bien qui fait office de crasse sur la galette. En revanche, Ton ker et tes démons et son solo de guitare électrique ténébreux, L’amour et sa sonorité Pop-Rock et Mi vé allé et son penchant reggae sont moins politiques, mais ils apportent une fraicheur beaucoup plus chaleureuse et grand public. En bref, R.2.R est un pamphlet maitrisé dans sa structure musicale qui témoigne de l’évolution d’un artiste qui affine son art au fil du temps. Et puis, comme dirait John Lennon :

« La vie c’est le truc qui passe pendant qu’on multiplie les projets. »


>> À lire : Mon interview du rappeur Boobz pour son album Reborn 2 Rock


Publicités

Catégories :Chronique

Tagué:, , , ,

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s