Dossier

Shay est-elle prête à rester à perpétuité dans le rap Français ?

Shay est une jeune rappeuse ayant été découverte et mise en avant par le rappeur Booba qui n’est plus à présenter dans le rap français, tant il fait office de référence dans l’univers du gangsta rap. Elle a fait ses premiers pas de rappeuse auprès du  grand public sur la chanson Cruella de la mixtape Autopsie volume 4 de Booba, une musique avec des lyrics égotrip. Le titre fait référence à Cruella d’enfer qui est un personnage de fiction inspiré par le roman de Dodie Smith, The One Hundred and One Dalmatian et adapté par les studios Disney dans le long métrage d’animation les 101 dalmatiens. La rappeuse annonce déjà la couleur funèbre et obscure de son personnage à l’idéologie capitaliste tant les punchlines de la rappeuse sont virulents à l’égard de la concurrence, je la cite : «Je prends pas le temps d’écouter vos phases dégueu » ou encore «Carotte l’état comme un lapin, je crois que j’ai ce génie comme Aladin». D’ailleurs elle a interprété la chanson Cruella en exclusivité à Bercy et au vu des vidéos qui ont circulé sur le net elle semble avoir conquis le public par sa prestation qui n’était pas attendue lors du concert. Après un blackout, le 16 novembre 2013, elle sort son premier titre solo intitulé First Lady et la couleur est annoncée dès les premières secondes du beat produit par le beatmaker Dolfa. La chanson est un égotrip peu recherché mais qui fait le strict nécessaire pour que les auditeurs entrent dans son univers de gangsta rappeuse où la forme prend le pas sur le fond.

« Si je me fais coffrer pour usage de faux,

     c’est que j’ai fait appel à l’un des tiens. »

                                                                                                                                                                                          -Shay perpétuité-

Le teaser du clip Perpétuité de son premier EP, dont le nom n’a pas encore été dévoilé, est sorti en exclusivité sur le site de Boosk-p. Les premières images annoncent un univers sombre et macabre, qui semble être dans la même lignée du clip Cruella. Quelques jours après, le clip Perpétuité sort et l’univers de la rappeuse s’ouvre à nous, le vidéoclip est réalisé par Kevin El Amrani qui a réalisé le clip Django de Joke et le clip Chiens de Buttes Bullet en featuring avec Alkpote et plein d’autres clips que je vous laisse découvrir sur son site web. Les premières images s’apparentent à des formes d’illusions optiques qui vous envoutent pour que vous puissiez entrer dans l’univers de celle-ci et quelques secondes après on tombe sur un plan en contre-plongée d’une personne qui semble être la rappeuse. Ce plan donne une impression de malaise et de déséquilibre, la musique au piano est stressante et renforce l’ambiance. L’intro du clip annonce la couleur et la suite l’accentue, la rappeuse pose avec une aisance sur le beat de Bone Collector à la sonorité trap et un flow lent, flow qui s’adapte au beat sombre est efficace. Le réalisateur m’avait déjà surpris avec ses anciens clips et il confirme son savoir-faire en termes d’imagerie. Les effets visuels sur certains plans donnent un rendu très spécial au clip. Passons aux lyrics, qui une fois de plus, ne font pas dans la dentelle, Shay nous propose encore une fois des paroles égotrips et très gangsta rap dans sa conception.

« Pardonne tous mes péchés Christ,

faut bien qu’une tissmé survive »

                                                                                                                                                                                        -Shay perpétuité-

Le clip de Perpétuité a plu à Rapologique et faute de performer dans ses textes, elle nous apporte un tout autre univers dans ses clips et une aisance à jouer de son personnage de femme fatale et diabolique. J’attends avec impatience le prochain extrait de son Ep pour pouvoir juger si elle a réellement sa place dans le milieu du rap game français mais Rapologique approuve déjà son univers et lui souhaite de performer et de mieux travailler ses textes et ses punchlines. On la souhaite aussi d’avoir la même carrière que Booba qui semble être un de ses sources d’inspiration.

Voici quelques captures d’écran du clip perpétuité :

 

5 réponses »

  1. je suis déjà un grand fan de Booba, et depuis son apparition dans « Cruella » j’ai tout de suite accrocher, elle a pris beaucoup de temps a sortir « perpétuité » après « first lady » mais enfin il es la et j’espère que maintenant elle va bosser dur et rester dans le rap game

  2. Je n’ai pas du tout été séduit par son feat avec Booba. Je dois avouer, en revanche, que ce nouveau morceau possède quelques arguments. Prod’ très propre, très claire, moderne, à l’accent très Thérapy. Le phrasé est original pour une lady en matière de rap français. La patte Booba (phrasé carabiné, textuel capitaliste) est présente. Volontairement ou non, l’Artiste semble s’inspirer beaucoup du météore. Encore un effort sur le remplissage des mesures, sur l’originalité des textes et, selon moi, Shay pourra vraiment faire sa place sur les ondes et dans les médias. Très détaillé ton article en tout cas, merci pour la (re)découverte !

    • Je te remercie Kevin pour ton commentaire très détaillé . Maintenant il faut attendre le deuxième single et la sortie de son EP pour avoir un avis plus concret sur la rappeuse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s